Bienvenue sur le Forum officiel des Skins Parties !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Skins france

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Skins france   Jeu 22 Oct - 2:09

Bonsoir.
Bon jais oublié de vous le dire, je suis un peu écrivain sur les bords, j'écris des nouvelles et des conneries dans le genre.
Ca fait plusieurs semaines que je réfléchis sur une nouvelle série de nouvelles intitulées Skins France.
En fait, c'est basé sur le style de Skins, c a d un chapitre sur chaque personnage.
Mais le truc original, c'est que tout ce qui est dit est réel: c'est notre vie a notre bande de potes que je raconte.

Bon, je vous poste la premiere et vous me dites ce que vous en pensez, et dites vous que ce que j'ai écrit la c'est le premier truc que j'écris depuis environ 6 mois donc je suis très rouillé, et en général je commence par écrire un truc pour que ca sorte, puis je réécris jusqu'a ce que ca passe bien.
La,c 'est la premiere ecriture.
(PS=> Pilou, c'est moi.)

Chapitre 1 - Pilou

On avait vraiment, vraiment, vraiment l'air de deux cons.
Imaginez deux jeunes dans un bus portant trois bacs contenant des enceintes, une chaine hifi, des néons et cinq bouteilles de tequila. Imaginez l'un de ces jeunes la clope au bec, les cheveux en bordel tel un chien fou, les yeux perdus dans le vague a cause d'une certaine substance logée dans la doublure de sa veste. Ce jeune, c'est moi, Pilou, 16 ans et quelques, et tel que vous m'imaginez, je me prépare pour une soirée où je vais une fois de plus finir endormi dans mon propre vomi.
Comme la moitié de mes week ends.

Il faut savoir que pour une fois, j'étais invité a cette soirée; j'étais devenu assez proche de la mademoiselle qui l'organisait, suite a l'orgie monumentale à ma baraque, a laquelle elle avait été conviée. Cette demoiselle n'ayant pas vraiment de chaîne hifi potable chez elle, j'avais été obligé de demander l'aide d'un ami pour apporter la musique à cette soirée. Qui en avait profité pour se servir généreusement dans la réserve de clopes de ma maternelle, comme a l'habitude avant une bonne soirée. Je préssentais déjà que, comme tout les week ends en présence de ma 'bande principale', c'est à dire la bande d'amis avec qui je traîne le plus souvent, j'allais me faire lyncher. Sympathiquement , bien sûr, juste quelques vannes biens placées et un ou deux "T'es bizarre, Pilou...".
Pourtant, il y avait autre chose qui me mettait une boule au ventre en pensant a cette soirée ; je préssentais le début de quelque chose de ... grave.

Alexis, mon ami déménageur, descendit du bus a ma suite. Je jetais rapidement un coup d'oeil autour de moi : depuis la veille au matin, mon chien, l'animal avec qui j'avais été élevé depuis plus ou moins ma naissance s'était enfuit, et il fallait que je le retrouve. Vous ne pouviez pas le savoir, mais ce chien est plus qu'un frère pour moi ; dormir dans un même lit pendant 15 ans , ca crée forcément des liens. Je poussais un soupir en ne voyant pas la petite touffe blanche-grise qui le caractérisait, et avancaît d'un pas résolu vers la maison de mon amie, qui allait finir dans un état lamentable avant 2h du matin, comme chaque lieu de soirée, chaque week end, chaque semaine, chaque mois, chaque année.

"T'es sûr que tu sais où c'est?"
"J'ai déja l'impression de sentir l'odeur de l'alcool, du shit et du sexe. Ce soir, dans l'air, y'a une putain d'ambiance de soirée."

Alexis me regarda en haussant un sourcil, puis les épaules, et me suivit dans une ruelle. J'entendais déjà les rires des premières personnes. J'envoyais un message a Albane pour la prévenir de garder les bouteilles au frais en nous attendant, souris et tournais a gauche.


Verser. Boire. Dire une connerie. Reboire. Fumer. Changer la musique. Geuler. Me poser pour comater quelques instants, me lever, dire de la merde, faire le con, m'afficher, sortir, m'étaler dans la rue, vomir.
Ah, là, j'ai vraiment chié. A peine deux heures, et déja j'expulse. Avec un soupir, je jetais mon marroco usagé dans le jardin et partait en chancelant, en esperant qu'aucune voiture de la BAC me controle, ou même aucune voiture de police, ivresse sur la voie publique en étant mineur, je suis persuadé que ca peut partir loin.
Je me réveillais le matin , au chaud dans mon lit. Il était 10 h : je dormais depuis plusieurs heures, j'en étais sûr. Comment étais je rentré?
... Au fond, rien a foutre? Je descendais dans la cuisine pour prendre mon petit déjeuner.

"Bonjour , feignant."
"Salut P'pa."
"T'as fait quoi encore hier soir? On t'as entendu rentrer a deux heures et demies, pourquoi t'es pas resté chez ton pote? T'as une sale tête. T'as encore bu?"
"J'étais a une soirée, j'arrive pas a dormir autrement qu'a la maison quand chui bourré, et oui j'ai trop bu je crois."
"Tu fais chier."
"Tu peux m'passer le lait?"

La routine du dimanche matin, quoi. Au fond, a quoi bon mentir ? Les parents ont étés jeunes comme nous, ils savent ce qu'on peuvent faire le samedi soir. Quoique, je ne pense pas que mon père m'ait jamais égalé sur le plan des conneries de soirées.

"T'as cherché Musti en rentrant?"
"Ouais, je l'ai pas vu, ca fait chier...."
"J'telephone a la SPA..."
"Ca sert a rien j'ai déja téléphoné hier ."

Je crois que dans les habitants de notre maison, seul une personne se préoccupait de ce chien , moi même. Mon père ne le cherchait que pour me réconforter, et ma mère s'en foutait comme de son premier verre de vin.

"J'vais l'chercher t't'a l'heure."
"Nan, tu restes ici et tu bosses. En plus on nous a encore volé des trucs!"
"Oh ca fait chier... Je sors. Je mange pas ici, a tout'."
"Pierre, faut que tu bosses!!!"

Sur ces mots, je claquais la porte. J'enfourchais mon vélo et parcourais le peu de ruelles que je n'avais pas vérifiée avant, cherchais dans les communes alentours, toujours sans résultats. A bout de force, je repartais chez l'amie dont je m'étais enfuit comme un voleur la veille , ou plutot le matin.En entrant dans son jardin, je découvrais Hocine, l'un d'mes bons amis, roulant son pétard, comme a l'habitude. Albane sortit en trombe de sa maison avec une pizza sur une assiette.

"Hocine y'a du steak haché je sais pas si c'est bon pour toi!"

J'éclatais de rire en même temps que mon mentor de roulage, qui expliquait entre deux spasmes que le steak haché c'était du boeuf, pas du porc. C'est sur ces entrefaites que Alex, l'un des pires déchets que je conaisse, mais malgré tout un mec très sympathique, entra a ma suite dans le jardin.

Je restais une heure chez Albane, a fumer, finir les bouteilles et manger. Je finis par partir sur le coup de l'heure du goûter, et arrivais chez moi a l'heure du dîner , ayant passé tout mon temps a chercher mon chien, encore et toujours sans le trouver.
Je dînais sans un mot avec mes parents, comme tout les soirs ou presque, puis grimpait dans ma chambre pour m'y boucler et parler avec ma 'bande' par l'intermediaire d'internet, tel un vrai jeune élevé par la technologie.
Ma mère grimpa plusieurs fois pour m'engeuler a propos des objets volés, et je dus lui expliquer très clairement que je n'en avais rien a foutre, étant donné que pour moi mon chien était plus important que ses merdes, pour qu'elle me laisse tranquille.
Sans avoir ouvert mes cours du week end, je m'endormis.


"CHAICHA PILOU!!!" cria Simon devant le bahut en me voyant arriver.
"Mec, t'as foutu quoi samedi soir? T'as manqué Guillaume se faire branler au fond du jardin..." me dit Hugo.

Guillaume eut un sourire, le genre de sourire signifiant "je suis un enculé avec les filles, et un lover, et j'aime ça" qu'il arborait la plupart du temps

"Toute façon, on s'est tiré une heure après toi, y'a eu embrouille avec les beaufs de merdes..." précisa t-il.

Simon en profita pour me foutre une claque au sommet du crâne sans que je bronche , et me dire d'aller en cours.
Inutile de préciser que , dans la bande, chacun avait une place bien précise. Hugo était le leader, celui qu'on ne contredisait jamais; Simon était le gros porc ; Guillaume était l'enculé aux multiples touches ; Rico était le black de la bande ; J'étais le souffre douleur/ fouille merde, et également le seul a m'opposer ouvertement a Hugo lorsque celui ci disait une connerie.
Dans la vie en général, je suis un mec sociable, mais lorsque je suis avec eux et qu'ils me descendent dès qu'ils le peuvent, me foutent la honte aussi souvent que possible, je deviens aussi associable que le pire geek du lycée. Autant dire qu'étant donné que je passais les trois quarts du temps avec eux, sauf en week end, j'étais, au lycée, invisible ; J'avais pourtant une réputation bien réelle : "Pilou, le mec qui se mets trop cher et qui dit trop de la merde en soirée", "Pilou, le pote aux caniches (: surnom de ma 'bande') qui se fait traumatisé", "Pilou, le mec qu'a gerbé samedi soir" , " Pilou, celui qu'a niqué la serrure pour entrer samedi?", seulement Pilou était un être mythique pour les gens, et surtout pas un petit gringalet toujours a la traîne devant la 'bande' la plus connue du lycée, en conflit ouvert avec les pires 'beaufs' du lycée, avec qui j'entretenais pourtant des relations amicales.
La journée passa lentement. Je ne faisais que m'inquiéter pour mon chien, et je passais l'heure du repas a coller des affiches sur les commerces, la mairie, la police municipale...

"Nan mais cherche pas Pilou, ton chien il est mort!" me fit Hugo avec un sourire.
Ils avaient passés la derniere heure de cours a me faire chier, sachant a quel point je tenais a mon chien, même si eux ne l'appréciaent pas particulièrement.
J'eus, a la sortie des cours , la brillante idée d'aller voir les pompiers , afin de savoir si il n'y avais pas eu de cas de chien errant ramené a la caserne. Ils m'apprirent qu'aucun chien n'avait été amené ni signalé, mais qu'en revanche un chien avait été renversé l'avant veille, soit le samedi après midi. Je me renseignais pour avoir le nuùméro du vétérinaire, et en rentrant à ma maison, je m'empressais de l'appeler.

"Âllo?"
"Oui bonjour, ce serait pour savoir si l'on vous avait amené un petit chien récemment, d'après les pompiers, samedi?"
"Oui, un petit chien?"
"Oui!"
"Blanc? Avec un collier antifugue?"
"Exact! Vous l'avez retrouvé!"
"Je vous mets en contact avec le véterinaire qui s'en est occupé."

La musique d'attente résonnait en moi comme un chant victorieux. J'étais plus que fier d'avoir retrouvé mon chien, et tellement heureux qu'il revienne chez moi.

"Bonsoir."
"Bonsoir!"
"Vous êtes le propriétaire du bichon?"
"Exact!!!"
"Bon alors on nous l'a amené samedi ... il avait été renversé par une voiture, il est arrivé avec une blessure grave a la patte..."
"Oui je sais, les pompiers m'en avaient parlés."
"D'accord. Alors, voulez vous le faire incinérer séparément, seul, l'enterrer dans un cimetière animalier ou l'enterrer chez vous?"
"Pardon?! Il est mort?!"
"Oui, même avec la morphine, il souffrait trop, on ne pouvait plus rien faire , et..."

Je n'entendais plus. Le téléphone avait glissé de ma main et se retrouvait sur le parquet.
Le choc me fit siffler les oreilles. Je sortais dehors pour m'aérer et m'allongea dans l'herbe, alluma une clope.
C'est a ce moment là je crois que j'ai commencé a réaliser. D'un seul coup, un torrent de larmes jaillit et je passais peut être dix minutes a hurler au ciel ma rage. J'envoyais un sms a hocine, lui demandant de passer a ma maison , ayant besoin d'un bon remontant. j'en profitais pour insulter copieusement ma 'bande', qui m'avait charié a peine une heure plus tôt sur quelque chose qui s'avérait être la vérité.
Moins d'une demi heure plus tard, Je vis Hocine arriver. Lorsqu'il vit mon visage , il ne dit pas un mot et son premier reflexe fut de sortir un carré marron de sa poche avant.
Moins de deux minutes plus tard, j'avais un joint allumé au coin de ma bouche. A peu près au même moment, je vis la 'bande' arriver, tous d'une blancheur cadavérique (y compris Rico, ce qui peut sembler étrange), qui se confondaient en excuse . Quelques minutes après, Alexis arriva et s'assit avec nous pour tenter de lancer une conversation et me changer les idées.

Je crois que même si la compagnie que j'avais a ce moment n'étais pas la meilleur, c'est ce qui m'a empêché de partir au hasard dans l'agglomération en laissant tout derriere moi. Tout ceci peut vous sembler démesuré pour un chien, mais Putain, qu'est ce que je l'aimais ce chien. Hocine me fit cadeau de deux pétards, honneur rare lorsqu'on le connaît. Le soir, je dûs fumer les deux pour m'endormir.

Mercredi. Deux jours que j'avais appris la nouvelle, et c'était le jour que j'avais prévu pour l'enterrement. Je demandais a tout les gens présents le lundi a venir m'aider a creuser la tombe et faire un cercueil, dont j'avais préparé le contenu ( A savoir, une photo de Musti a la belle époque, sa brosse , sa laisse et son couffin.).
Nous mîmes deux heures a creuser la tombe, une pour faire le cercueil. Lorsque j'aperçus une partie du corps de mon chien, j'eus une bouffée de chagrin et m'isolais en demandant a Hugo de le porter jusqu'au cercueuil. A 16h , l'enterrement était fini.

Une heure plus tôt, Albane était arrivée. Conaissant ses attirances amoureuses pour le moins particulière (Coucher avec un mec qui vous traite d'objet sexuel c'est particulier je pense!), nous la laissâmes seule avec guillaume dans une chambre. Lorsqu'ils verouillèrent la porte, le reste de la 'bande' rentra chez eux.
Seul , livré a moi même, je passais presque une heure assis près de la terre fraichement retournée, essayant de réaliser que l'animal avec qui j'avais été plus proche qu'avec mon frère, était là, sous 20 cm de terre, et que je ne le reverrais jamais.
Lorsqu'ils eurent finis, Guillaume vint me rejoindre et j'eus le privilège de l'entendre me parler gentilment. Peu de temps après ca, ayant fait ce qu'il avait a faire, il rentra chez lui.

J'étais dans un état lamentable quand Albane me proposa de manger chez elle. Encore une fois, si j'avais été sans compagnie ce soir là, je crois que j'aurais dormi près de la tombe.



Je crois que ce décès avait fragilisé mon mental.
C'est peut être ce qui a déclenché mon changement.
Toujours est il que je crois que ce chien, au cours de ma (et de sa) vie, ne m'aura apporté que des bonnes choses.
Pendant une semaine, les caniches (ma 'bande') furent simpas comme jamais. Puis les trois semaines suivantes, tout alla de mal en pis.
C'est peut être pour ca que j'ai craqué, ce fameux jeudi soir. Comme a leur habitude, ils se foutaient de moi et me tapaient "pour s'amuser" en cours de sport. Après un coup de marqueurs de courses (Les lanières multicolores en caoutchouc) qui me laissa un magnifique bleu, je décidais de me venger d'Hugo, et rendis le coup. Je me retrouvais donc a terre et mon poignet commenca a saigner.
J'ai déja dit plus haut que Hugo était le leader de la bande. Donc, pour suivre le leader, Simon me mis un léger coup de crâne, Rico me lança une vanne cuisante, et Guillaume ne dit rien, occupé a se sociabiliser avec un individu de sexe féminin et probablement pas trop mal.
Je n'en voulais pas a Simon; Hugo était celui a qui j'en voulais le plus. Je crois , et je suis même persuadé, que la "goutte d'eau qui a fait déborder le vase" est la blague mesquine sur mon manque de force , lorsqu'il parodiait un de mes lancers au vortex (= sorte de petit missile en caoutchou avec une queue qui vole très loin et très vite). Il me le tendit ensuite et, avec un grand sourire, hébété par les coups que l'on m'avait donné et par la honte que je ressentais dû a la blague (car bien sûr, en leur présence je perds toute répartie...) , et peut être aussi a cause de ma fragilité psychologique, je n'hésitais pas et lancait le vortex dans sa direction, visant ostensiblement a sa droite, pour seulement lui faire un coup de pression.
Le vortex ne semble pas dangereux comme ça, mais je savais que l'année d'avant, un élève avait perdu un oeil a cause de ces conneries là. J'avais donc fais gaffe.
C'est à ce moment là que j'ai compris qu'il fallait m'affirmer dans leur groupe , et ne plus rester en retrait sans dire un mot en attendant que l'on me frappe, pour déconner.
Hugo courut pour éviter le vortex, et lorsque celui ci s'écrasa, il se retourna, me sauta au visage, me balanca par terre. Mon nez saigna et il continuait a me brutaliser, et je suppose que sans l'intervention de mes autres amis de la classe , j'aurais subi une pluie de coups.
Bien sûr, aucun des caniches ne voulut prendre mon parti ; Hugo était leur leader, et tout ce qu'il disait ne pouvait être que la vérité ; Aussi, quand il affirma qu'il s'était pris le vortex a l'arrière du crâne, seul eux le crurent , bien qu'ils avaient tous vus que j'avais largement visé a côté.

La fin de journée passa lentement. En rentrant chez moi, je m'arrêtais devant la tombe.
Je crois que mon mental s'est brisé a ce moment. Je suis rentré dans la maison comme possédé, ait chopé la tondeuse de mon paternel, et ait coupé ce qui montrait mon appartenance a la bande des caniches : Mes cheveux.
Car je ne vous avais pas expliqués, on apelle notre bande les caniches car nos cheveux sont aparamment comme ceux des caniches. Si vous pouviez juste m'expliquer où sont les cheveux des caniches...?
Bref. Je passais presque une heure a tondre mes cheveux, passant d'une dizaine de centimètres a 6 millimètres.

Je crois que "le nouveau mental" que je m'étais "forgé" était symbolisé par la perte de mes cheveux.
Avec un sourire je revîns devant la tombe.
Je sortais mon dernier joint, l'alluma et le fuma aux côtés de mon bon vieux chien.

Comme a la belle époque.



Voila.
Au fait, en parlant de la soirée du début, quand je dis faire le con c'est genre tout le monde qui danse , qui s'arrêtent, qui hurlent "PILOU, PILOU, PILOU" puis " APOIL, A POIL, APOIL"! (Y'a même la vidéo mais on a l'impression qu'on a tous douze ans dessus et la baraque on voit que la partie pas cassée Very Happy)


Revenir en haut Aller en bas
Yaniis_zoo
Skinneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 176
Age : 27
Où habitez-vous ? : Rouen(76)&Louviers(27)
Le mot magique ? : Enfaite ce que tu veus savoir je te jure que tu le sais deja/ pseudo toujours connecter c'est pas pour autant que je suis devant le pc ( pc allumée h/24 spotted ^^ )
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Jeu 22 Oct - 2:59

First + J'ai tous lu + j'ai aimé
Revenir en haut Aller en bas
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Jeu 22 Oct - 12:31

Cimer ^^.
Je pense qu'en suite je vais enchaîner sur Hocine mais il faut qu'il me raconte un peu sa vie pour que j'puisse en faire un truc potable xD
Revenir en haut Aller en bas
Yaniis_zoo
Skinneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 176
Age : 27
Où habitez-vous ? : Rouen(76)&Louviers(27)
Le mot magique ? : Enfaite ce que tu veus savoir je te jure que tu le sais deja/ pseudo toujours connecter c'est pas pour autant que je suis devant le pc ( pc allumée h/24 spotted ^^ )
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Jeu 22 Oct - 13:40

^^ serieux c'est trop bien fais ton texte t'as pas fait un gros pavé (cesar) dlnc a lire c'etait agreable ^^
Revenir en haut Aller en bas
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Jeu 22 Oct - 13:45

Moui ^^. Y'a quand même des gens qui me trouvent curieux d'être aussi triste pour mon chien.
Revenir en haut Aller en bas
Yaniis_zoo
Skinneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 176
Age : 27
Où habitez-vous ? : Rouen(76)&Louviers(27)
Le mot magique ? : Enfaite ce que tu veus savoir je te jure que tu le sais deja/ pseudo toujours connecter c'est pas pour autant que je suis devant le pc ( pc allumée h/24 spotted ^^ )
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Jeu 22 Oct - 13:51

j'ai aussi etais triste pour un chien [bon j'avais 10 ans mais bon ] quand tu t'attache a une chose et que tu la perd c'est dur

En tous cas ton texte (Y) Smile
Revenir en haut Aller en bas
Nanar_=)
Skinneur
avatar

Féminin Nombre de messages : 57
Age : 27
Où habitez-vous ? : Châteaubriant (44)
Le mot magique ? : C'est l'heure de fumer :D
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Jeu 22 Oct - 20:19

Bravo franchement !

J'comprends vraiment ce que tu as pu ressentir pour ton chien, c'est aussi important qu'une personne !
Par contre, c'est bien chaud ce que tu as subi ... J'trouve ça trop sadique !

Mais respect !!
Revenir en haut Aller en bas
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Jeu 22 Oct - 20:20

BAH! C'est mes potes quoi =)
Revenir en haut Aller en bas
Nanar_=)
Skinneur
avatar

Féminin Nombre de messages : 57
Age : 27
Où habitez-vous ? : Châteaubriant (44)
Le mot magique ? : C'est l'heure de fumer :D
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Jeu 22 Oct - 20:22

Ouai mais bon, être le souffre douleur comme ça, c'est énorme quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Jeu 22 Oct - 20:24

La fin s'est passé y'a une ou deux semaines, depuis je m'affirme, depuis y'a plus que Hugo et Simon qui me font chier, parce que je les connais depuis plus longtemps je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Nanar_=)
Skinneur
avatar

Féminin Nombre de messages : 57
Age : 27
Où habitez-vous ? : Châteaubriant (44)
Le mot magique ? : C'est l'heure de fumer :D
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Jeu 22 Oct - 20:28

Ouai je vois ! Bah si t'as réussi à t'affirmer, c'est le bon côté Wink

Bon courage ! Tshuuss
Revenir en haut Aller en bas
diabolo-grenadine
P'tit nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 27
Où habitez-vous ? : bauvin
Le mot magique ? : vodka et tagada !!!
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: ta fic   Sam 31 Oct - 0:23

super j'ai aimer je vais lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://mizacide.skyrock.com/
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Dim 1 Nov - 18:53

La suite je l'écrit mardi soir.
Revenir en haut Aller en bas
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Mer 4 Nov - 16:04

A l'heure où, en tant que lendemain de soirée, je suis trop déchiré, je vous poste le chapitre 2, que je viens d'écrire.

Chapitre 2 : Hocine


"Alors?" Me fit Pilou.
"Putain."

J'étais arrivé chez lui deux heures plus tôt, et lorsqu'il était parti manger, il m'avait montré sa nouvelle lubie.

"Tu gères. Et tu vas faire ca pour qui?"
"Ben toute la bande si j'arrive a gerer."

J'écrasait mon marroco usagé dans son cendrier , et poussait un soupir.

"T'as un peu menti."
"Ouais."
"Désolé de pas avoir été la pour l'enterrement."
"Pas grave, fallait que les caniches m'aident, juste eux."
"Bon vasy bosse sur la controverse, j'ai fais ma part moi."

Pilou ricana et se tourna silencieusement vers son bureau , où il continua a travailler.
Une rapide présentation s'impose , peut être. Je suis hocine, fumeur invétéré, cabil, comme on peut s'en douter en voyant mon prénom.
Peu de choses a dire sur moi. Je suis un cliché d'arabe, je fume le shit, je m'entends mal avec mes vieux, je bois. Et pourtant, on se sentait tous unique après avoir lu l'oeuvre de Pilou.
Il se passa peu de temps avant que je revienne dans ma maison ; Les cours nous attendaient le lendemain et je n'aimais pas avoir une tête de détérré le matin.
A peine arrivé chez moi, mon frère me frappa sans raison apparente au visage.
"Qu'est ce t'as fait de mes gants?!!"
"Merde, c'était tes gants? J'ai du les laisser chez Pilou"
"Y'a interêt que tu les rapportes vite! T'en reveux d'autres?! T'en auras si tu les as pas!"

Je reçus deux autres coups au visage, pour la forme. Je m'allongeais sur mon lit , m'allumais mon dernier pet , le fuma, et tenta de dormir.
C'était comme ça que ca se passait, chez moi.

A chaque creux entre les cours du lendemain, je fumais. Je savais qu'il fallait que j'en garde un minimum pour la petite soirée du soir, mais je n'avais jamais su me raisonner, aussi finissais je mon bout avant 18h de l'apres midi, accompagné par mes fidèles ami déchet, Alex, le blond, bouclon et dumbo. Je me pointais le soir chez pilou accompagné d'alex, où nous retrouvîmes Rico, Thomas, Guillaume, une fille qui accompagnait Guillaume, comme d'habitude, Alexis et Pilou lui même. J'arrivais peu de temps après le début du film et put donc assister a une scène d'horreur; Je m'installais dans un canapé en hurlant "Alex, roule un pet!", ce qu'il s'empressa de faire étant donné son état de moins en moins lucide.
Nous restâmes à peu près une heure a regarder le film serieusement, puis soudain Rico se réveilla et voulut commencer a boire.
Nous fûmes quatre a relever le défi.

Deux heures après, Rico nous proposa gaiement d'aller gerber. Thomas et moi le suivimes pour pouvoir reboire ; Guillaume etait trop occupé a choper , Alex n'avait fait que fumé , Alexis etait parti et Pilou nous accompagna, bien qu'il n'ait pas assez bu pour ça.
Lorsque nous revînmes, il était 4h du mat, etant donné que nous nous étions posé une heure chez le voisin de Pilou, dealer de son état. Nous rentrâmes donc et nous comâtames rapidement.

Tous, nous nous réveillions 2h plus tard. Pilou partait dans moins de 2h en voyage pendants toutes les vacances, et devait se préparer, et nous devions quitter les lieux ; sans réveiller ses parents. Guillaume avait chopé , forcément, Thomas était dans un état peu frais et n'était , je pense, plus vraiment apte a jouer au foot, Rico devait passer au lycée , et je l'accompagna donc ; A 8h, je rendis la controverse, et partit a 8h30.
En revenant chez moi, je croisais mon père qui rentrait de son boulot de nuit. Celui ci me regarda, s'arrêta et me parla en arabe.
Calmement, il énonca :
"Je vois que tu me déobéis. Donc dorénavant, tu n'es plus mon fils. Tu ne m'adresseras plus la parole, tu ne me demanderas plus rien. Tu n'obéis plus a mon autorité, tu n'es plus mon fils."

Je ne répondis rien, et pensais dans ma tête "C'est cool, c'est ce dont j'ai rêvé toute ma vie." et lorsqu'il partit, je m'empressais de rouler un pet pour feter ca.

Je passais mes premieres journées de vacances a fumer, boire et comater avec mes amis.
C'est pendant ces journées que je me rapprochais de Romana.

Romana. Cette fille, c'était mon ex. J'avais été plus qu'heureux avec, mais un jour, alors que je revenais de la maison de vacances de Pilou, où nous avions passé une semaine de débauche, j'avais appris que pendant cette semaine où j'étais absent, Romana s'était amusée. Elle m'avait trompé, trois fois , en soirée la plupart du temps. Une fois avec un mec que je détestais, un pauvre dealer (littéralement) de merde, une deuxieme fois avec l'un de mes amis et une autre avec un personne que je ne conaissais que de nom. Je les retrouvais tous lors de mes moments de non lucidité, et à chaque fois lorsque je cherchais l'emmerde, j'étais trop défoncé ou trop bourré pour me battre ; A la fameuse soirée de Simon, l'organisateur des meilleures soirées du bahut, j'avais été tellement bourré que lorsque le dealer etait arrivé, je m'étais tapé avec lui, alors que je venais a peine de gerber. Fort heuresement, mes amis étaient là, et lorsque le dealer dut s'empresser de sortir, je rentrais et m'endormit en comatant sur une chaise.
Romana m'avait appelé deux jours plus tard chez Alex pour me dire qu'elle "fumait sa dernière latte, buvait son dernier verre et me disait au revoir une derniere fois". J'avais laché mon pétard et courut chez elle, a quatre kilomètres de chez Alex, pour la voir. Je la trouvais assise dans son jardin, une boite de cachets autour d'elle. Je sautais sa haie et donna rageusement un coup de pied dans les médicaments.

"Mais t'es conne ou quoi! Tu vas pas te suicider!!!!"

Elle m'avait regardé tristement, et alors qu'elle fondait en larmes, je l'avais prise dans mes bras. C'est a ce moment là que j'avais décidé de lui pardonner, et je lui dis. Mais nous nous parlions plus depuis un moment.

Un soir au skate parc, pendant ces fameuses soirées, nous nous rapprochâmes, et assis sur un banc a l'écart, front contre front, j'eus l'impulsion de l'embrasser.Je ne m'arrêtais plus de la soirée, sauf pour fumer , boire et respirer.


Effriter. Mélanger. Rouler. Allumer. Fumer.
Alex. Nous étions chez Alex. Dans les brumes de mon esprit, alors que Romana était allongé sur moi, et que tout autour de moi , bouclon, le blond, dumbo, alex, Justine, Megniar et autres entonnait la célèbre chanson "La maison de ma tanteuh", j'arrivais encore a me souvenir de ça. Lorsque nous finîmes la soirée, alors que j'avais bu trop de whisky, fumé trop de pet , et trop chanté, je m'endormis , Romana dans les bras, la main dans son bas, entouré d'une chinoise et du meneur de soirée.

Le lendemain, rebelote. Sauf que cette fois ci, bouclon cassa un vase ming , et j'emmenais l'alcoolique, simon gazeau, l'un de mes amis , dehors pour le raisonner.

"Je vais te défoncer , l'arabe!"
"Bah viens! Mais PUTAIN ARRETE DE BOIRE SIMON! t'as fini la bouteille de vodka! T'as vu comment la soirée de Alex dégénère , bordel, c'était une soirée posée, sa soeur va revenir du concert et voir ce bordel! t'es malade! CALME TOI! t'entraines bouclon a faire des conneries et tu veux te taper avec ton meilleur pote , et ton pote arabe!"
"Vasy ta geule."

Je m'endormis encore une fois dans les bras de Romana.
Le lendemain, Pilou rentra, et j'allais le voir chez alex, le trouvais encore défoncé.

"Hwhaasssinneee!!! Je fête dignement mon retour!!!"

Alex rigola toute en rangeant sa maison et en lavant le sol.

"J'espere que tu m'as ramené un cadeau !"
"T'inquièèèèèèèteeeee meme a Alex! Vous avez des chichas les gens! En jordanie, ca veut rien! 5dinars!"

Je souris et me calais pour rouler un pet.

Lorsque j'allas chez Pilou pour récuperer mon cadeau, je lui expliquais mes mésaventures des vacances, pour qu'il puisse continuer a écrire.
Lorsque j'eus finis , précisant que je ne pouvais plus manger au self du lycée étant donné que mon père ne me passait plus aucun argent, j'eus une pensée.
Je n'avais plus d'argent. Ma vie était impossible a la maison, je sortais tout les soirs, même en veille de cours, devenait accro au shit, ne payait plus mes dettes, fumait trop,.... mais j'étais libre.
Libre et amoureux.

Avec un sourire, je roulais un pet.









A ma soirée, on a même fait une team pour les buveurs de la soirée, et dans le feu de la soirée, j'ai même créé un logo!


Et la vidéo des soirées d'alex :

https://www.facebook.com/home.php#/video/video.php?v=1270997299871&ref=mf
https://www.facebook.com/home.php#/video/video.php?v=1271001379973
Filmée par la fameuse Romana ...^^
Revenir en haut Aller en bas
Yaniis_zoo
Skinneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 176
Age : 27
Où habitez-vous ? : Rouen(76)&Louviers(27)
Le mot magique ? : Enfaite ce que tu veus savoir je te jure que tu le sais deja/ pseudo toujours connecter c'est pas pour autant que je suis devant le pc ( pc allumée h/24 spotted ^^ )
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Mer 4 Nov - 23:16

J'aime bien vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Dim 8 Nov - 18:41

https://www.facebook.com/video/video.php?v=1279485148334
La vidéo de ma soirée du chapitre 2, qui résume absolument parfaitement tout les caractères.
Revenir en haut Aller en bas
Zebi
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 523
Age : 28
Où habitez-vous ? : Paris
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Lun 9 Nov - 22:01

Waouh, j'admire ta motivation pour écrire t'es textes. ^^
A quand la chapitre n°3?
Revenir en haut Aller en bas
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Lun 9 Nov - 22:16

D'ici trois semaines, quand la situation d'hugo évoluera :p
PS: Je sais que je suis super chiant mais j'adore tellement la vidéo du post d'avant :
Rico, le black de la bande , c'est l'mec qui danse
Moi, c'est le mec au col blanc sans cheveux ou presque
Guillaume, c'est le mec qui chope (NORMAL)
Alex, c'est le mec debout avec la casquette,
Christo, c'est le mec qui fume le pet a alex (Super remarque d'ailleurs d'alex le déchet "OH DIS TU VAS ARRETER LA!" (genre RENDS MOI LPET XD)
Thomas, c'est le mec avec l'écharpe qui fais un check a rico
Hocine, ben... c'est l'arabe!
Alexis, c'est l'cadreur^^
Revenir en haut Aller en bas
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Ven 20 Nov - 0:33

J'ai commencé a écrire un chapitre sur Alex & hugo.
Mais vu que j'ai que commencé, j'ai écrit un INTERLUDE.
C'est un flashback, mais ca vous permet de voir mes débuts dans le domaine des grosses soirées-orgies.

Interlude : Anniversaire D'hocine, Maison de Pilou.

Tout commenca au collège.

C'est pendant cette période que l'anéantissement total de ma maison commenca.
Ca commenca simplement. Une petite soirée de gamins de 10 ans ; Nous étions quatre : Mes seuls vrais amis a l'époque, Alex, Guillaume, Hugo et Moi. Ce fut une simple soirée No life comme nous avions l'habitude de faire pendant notre année de 4ème ; Cependant, a force d'orgies de bouffe, de xbox et de gamins effrénés, ma chambre fut retournée. Dans la mesure des moyens de personnes de 11ans.
En 3ème , commencèrent les choses sérieuses. J'organisais le Nouvel an chez moi ; C'était notre premiere cuite a presque tous, Alex étant la seule exception. Hugo vomit dans ma salle de bain, tapissant le sol ; Guillaume vomit à l'étage, une seule mais colossale fois . C'est cela qui déclencha tout.


Entrée au lycée , révélation : j'étais né pour faire des soirées. Chaque samedi ou presque était occupé par des sorties ou par des soirées que je faisais a la maison ; En octobre, je fis ma première grande soirée : Les cartouches de ma daronne furent volés, le parquet fut sali ; Par chance, mes parents rentrèrent tôt ; J'avais senti que si ils ne faisaient pas vite, tout était foutu , et je dus tout de même nettoyer plusieurs flaques de vomi avant la fin de la soirée.
Chaque semaine ou presque, je me retrouvais chez moi avec Hocine et une bande d'amis, qui viraient mon chien dès qu'ils en avaient l'occasion, étant donné que celui ci était très encombrant . Chaque fois qu'ils venaient, la pièce finissait enfumé, ma chambre en bordel .
Un autre soir , plus tard dans l'année, Hugo découvrit sa manie quelques peu étrange de pisser partout ; Il se lâcha sur la table de ma cuisine, dans un des trophées de mon père, de ma fenêtre , dans le lavabo, partout où il pouvait.
L'année avancait. Nous partions de plus en plus loin dans le vice .
Pendant le dernier mois de Seconde, la destruction de ma maison finit son apogée.

"Allez Pilou, on fait mon anniversaire chez toi!"
"... Ouais, c'est pas une mauvaise idée!"
Hocine se trouvait alors chez moi, en compagnie d'Alex, et d'un trois feuilles. Aussitôt après, il dressa une liste d'invitations ; 35 Personnes , dix euros par personnes, soit 350€ d'alcool , entre autres.
J'avais tout prévu : Objets fragiles dans une salle fermée a clé, nappes en papier sur les tables, enceintes d'un mètre....
La seule chose sur laquelle je n'avais pas compté , c'était sur la présence de Squatteurs.

Je compris a quel moment la soirée devint mauvaise pour moi , lorsque la première bière fut renversée. Je ne peux pas expliquer pourquoi, mais environ 10 minutes après, quand je buvais mon troisième Whisky-Coca, deux squatteuses arrivèrent ; Elles en profitèrent pour lancer la musique a fond. La vodka coula a flot, et l'un de mes amis, avant 22h, avait déja gerbé et était a la limite du coma étylique. Me souciant peu, trouvant que c'était normal, je buvais plus que de raison ; Trop, beaucoup trop.

A 4h du mat, nous étions 60 dans ma maison. Des squatteurs avaient enfoncés la porte de ma cave a vin, et le champagne hors de prix maculait le sol de la cave , du rez de chaussée, de l'étage.
A 4h du mat, une migale empaillée vola dans tout l'étage.
A 4h du mat, Hugo pissa sur mon lit, Simon pissa sur mon canapé.
A 4h du mat, ma chambre fut maculé du sol au plafond d'un liquide marron suspect, avec une forte odeur de whisky coca.
A 4h du mat, ivre mort, J'allais m'endormir dans la chambre de mes parents.

Je fus réveillé a 6h par un bruit de verre cassé. Je sortis de la chambre de mes parents et trouvait 5 personnes dans toute la maison. Tout les autres étaient partis plus tôt.
Je fis le bilan, encore déchiré, fatigué, désespéré.
Un mur éclaté a la cave, d'un coup de pied.
Vingt bouteilles de champagnes et de vin dont l'unité coutait mon bras , bues ou vidées sur le sol.
Canapé blanc en cuir tagué au stylo bic, ainsi qu'une bonne partie des murs de ma maison.
Plaintes des voisins, visite de la gendarmerie.
Pisse séchée sur mon lit, sur mon canapé.
Bout de migales partout dans la maison.
Vomi sur ma terasse, sur le piano, dans la chambre de mes parents.
Sol collant, marrocaux usagés partout.
Balancoire saccagée.
Table de la cuisine dans un bordel que je n'avais jamais vu .
Verres a champagne colorés collector éclatés contre le sol.
Mais ce qui me brisa le plus, ce fut de voir mon chien, terrifié, terrorisé, couché sur le pailasson , tremblant.

Je crois que j'étais déprimé. C'avait été la meilleur soirée que les autres avaient passés , probablement, ils avaient pu détruire une baraque ; Dommage que cette baraque ait été la mienne. J'aurais probablement passé une meilleur soirée, si ca avait été chez quelqu'un d'autre.
C'était une des pires orgies que j'avais jamais vu dans une maison, et pourtant, croyez moi, j'en ais vu, même si ma soirée n'égalerait probablement jamais la bataille de condiments dans une maison d'une personne que je ne conaissais pas.
A 8h du matin, j'appelais mes parents pour leur annoncer que la chair de leur chair venait d'organiser une fête qui avait rendu leur maion insalubre.
Ils m'annoncèrent avec une voix pleine de rage contenue qu'ils seraient rentrés pour 23h le soir. Et insinuèrent calmement que j'étais foutu.

On - ou plutôt , ceux qui restèrent, m'aidèrent a ranger un minimum. Les bris de verres dans le bain ne voulaient être nettoyés par personne, les figurines dans les chiottes ne voulèrent pasêtre récupérés non plus. La pisse ne voulut pas être néttoyée, nous passâmes donc notre matinée a fumer les restes de la soirée.
Je me couchais le soir a 18h30, et me reveillais le matin a 8h par une gifle dans la geule.
Comme je m'étais dit la veille a la même heure, c'est vrai que j'avais légèrement déconné.
Revenir en haut Aller en bas
Zebi
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 523
Age : 28
Où habitez-vous ? : Paris
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Ven 20 Nov - 9:04

Je lirais ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Zebi
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 523
Age : 28
Où habitez-vous ? : Paris
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Ven 20 Nov - 22:32

Double post désolé.

J'aime bien et je veux la suite!

La soirée chez toi sa fait très mal...
Revenir en haut Aller en bas
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Sam 21 Nov - 13:38

Ah ouais Ah ouais ouais ouais!
Revenir en haut Aller en bas
Zebi
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 523
Age : 28
Où habitez-vous ? : Paris
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Mar 24 Nov - 19:06

Suite? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Johnkokranehahalol
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 509
Age : 29
Où habitez-vous ? :
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Mar 24 Nov - 21:37

Demain alex vient chez moi pour me raconter sa vie =)
Revenir en haut Aller en bas
Zebi
Skinneur


Masculin Nombre de messages : 523
Age : 28
Où habitez-vous ? : Paris
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Skins france   Mar 24 Nov - 21:51

Ok ! A demain alors
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Skins france   

Revenir en haut Aller en bas
 
Skins france
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Party Burlesque 25-26 mars au Lush Renard à Paris
» Misfits (ou la relève de Skins)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Skins Flood :: Total SkinsFlood-
Sauter vers: